Encaisser un refus

25 novembre 2023 - Acrobatie - Commentaire -

Au niveau international, on parle énormément de consentement et de l'importance de dire "non". En revanche, on ne parle jamais des difficultés que l'on rencontre à recevoir ce "non", même s'il peut être totalement justifié. Petit retour sur ces raisons d'être et du comment réagir de façon adéquate.

FABRICE PIÑOL

En début d'année, j'ai participé à une convention en Italie. Lors de la première jam, j'ai abordé 3 flyers différents que je ne connaissais pas et j'ai reçu 3 refus. Des acroyogis m'ont raconté avoir vécu le même genre de situation quelques semaines plus tard, lors d'une grande jam à Berne. Un ami a également cessé de pratiquer cette activité peu de temps après ses débuts, à la suite d'un refus un peu sec lors de son tout premier festival d'acro. Résultat : perte de confiance en lui. Je trouve cela vraiment dommage, car il était prometteur et enthousiaste à cette discipline.

Certains le savent, je suis un ancien danseur de salsa. J'avais donc déjà l'habitude d'inviter des inconnues. Dans les soirées de salsa, sur 10 propositions, on reçoit généralement au moins 8 "oui". C'est probablement le même genre de situation que l'on retrouve aux jams d'acroyoga. Pourtant, les premières fois, ce "non" peut être très lourd psychologiquement, même s'il est rare.

Deux "NON"

Vous recevez un "non"... Ce sentiment de rejet horrible. Est-ce de votre faute ? On ne va pas se mentir : peut-être. Il est effectivement possible que votre comportement ait provoqué cette réaction. Il est donc juste de prendre un peu de recul et de se remettre en question : Ai-je fais quelque chose de faux ? Comment aurais-je pu faire mieux ? Cela étant dit, il n'est pas nécessaire de se flageller ou de se démoraliser. Le but est de comprendre comment s'améliorer et d'ajuster pour la prochaine fois.

Ceci étant dit, dans la grande majorité des cas, ce refus n'aura absolument rien à voir avec vous. Il existe 2 situations : un refus au moment de proposer de pratiquer ou un refus d'essayer un certain mouvement/une certaine posture.

Dans mon exemple de la convention en Italie, peut-être que les personnes étaient fatiguées après une journée de workshops et ne souhaitaient pas forcer, sans pour autant vouloir quitter l'ambiance de la salle. Peut-être que les personnes s'étaient blessées un peu plus tôt? Peut-être étaient-elles simplement en train de récupérer? Peut-être qu'elles n'avaient pas envie de pratiquer avec un inconnu? Peut-être que ma tête leur rappelait quelqu'un avec qui elles avaient eu une mauvaise expérience? Peut-être que leur journée était décevante et qu'elles étaient de mauvaise humeur? Peut-être qu'elles avaient des partenaires fixes et qu'elles ne pratiquent qu'avec eux? Il y a plein de raisons, rationnelles ou non, qui font qu'une personne ne veuille pas jouer avec vous. L'important est de ne pas le prendre personnellement.

Dans toutes relations sociales, les gens ont le choix de vouloir interagir les uns avec les autres. Il faut accepter que certaines personnes ne veuillent pas échanger avec vous. Peut-être jamais, ou peut-être juste pas à ce moment précis. Un simple "ok" avec un sourire est probablement la meilleure réaction à adopter. N'insistez pas, car cela n'aura pour effet que de mettre la personne mal à l'aise. A l'inverse, un comportement positif vous donnera une image exemplaire et pourrait même entraîner des répercussions positives. Les mauvais caractères sont rapidement blacks listés.

Il m'est arrivé de recevoir un "non" à une jam, sans explication. Le jour d'après, cette même personne m'a présenté ses excuses et m'a proposé de pratiquer. Cela n'aurait certainement pas été le cas si je m'étais énervé ou avais prononcé un commentaire inadéquat. Rappelez-vous que vous allez recevoir des "non", mais vous allez également recevoir une grande majorité de "oui". Focalisez-vous sur ces derniers.

Comme mentionné précédemment, le refus peut venir d'un certain mouvement ou d'une certaine posture proposée. Je pense particulièrement à la situation où la session se déroule bien, on a envie de pousser plus loin et de découvrir de nouvelles limites. Malheureusement, ce n'est pas l'envie de tout le monde et cela peut être frustrant. De plus, un mouvement avec lequel nous sommes familiarisés, ne l'est pas forcément pour l'autre. Il se peut que cette personne manque de confiance en elle ou en vous pour faire ce mouvement spécifique avec vous. Il ne sert à rien d'insister et de casser une connexion qui fonctionnait bien jusque là. Un simple "ok" avec un sourire reste la bonne réaction. Le point le plus important, c'est la relation que vous avez avec l'autre personne à ce moment précis. Centrez-vous là-dessus et continuez avec autre chose ou arrêtez-vous simplement sur une bonne expérience. Il y aura d'autres occasions, peut-être avec d'autres personnes, qui s'offriront à vous pour que vous puissiez réaliser ce mouvement qui vous tenait à cœur.

Un dernier point : Les bases reçoivent plus de refus que les flyers en ce qui concerne les mouvements plus avancés. Cela s'explique par le fait que le flyer prend généralement la plus grande partie des risques. Respectez le fait que la personne n'est pas disposée à prendre ces risques, même si vous êtes confiant. Une blessure reste la pire conclusion possible.

En résumé

Si vous recevez un refus:

1. Restez calme et souriant: gardez une attitude positive et ouverte, même si vous êtes déçus.

2. Ne prenez pas le refus personnellement: souvent, les gens ont leurs propres raisons pour refuser et cela n'a rien à voir avec vous.

3. Donnez une réponse polie: répondez avec courtoisie en disant quelque chose comme "pas de soucis, peut-être une autre fois"

4. Ne vous attardez pas sur le refus: une fois que vous avez reçu le "non", passez rapidement à autre chose. 

5. Demandez de jouer à d'autres personnes: si vous avez hérité d'un refus lors d'une jam, n'hésitez pas à inviter d'autres personnes.

Conclusion

Un refus est toujours difficile à accepter. Malheureusement, que vous soyez base ou flyer, femme ou homme, débutant ou avancé, cela peut vous arriver. Dans tous les cas, bien que cela soit pénible, il ne faut surtout pas se décourager. La meilleure réponse est de rester positif et d'accepter le refus, sans vouloir le négocier. L'acroyoga est une pratique sociale où tout le monde doit prendre du plaisir sans se sentir pressé et dans le respect de chacun.

Je vous invite à chercher et prendre connaissance des jams, cours et workshops dispensés dans votre région. Mes prochains workshops sont listés ici.

En manque d'inspiration? N'hésitez pas à suivre mon profil instagram.

N'hésitez pas à partager votre opinion ou à apporter des compléments en commentaire. Comment avez-vous trouvé cet article? Avez-vous vécu des situations similaires?

Play safe


Merci à Valérie Sanchez et Sabrina Iannarone pour leurs relectures.

Partager 
Léonore
26 novembre 2023
Tu fais bien d'en parler. Se prendre un nom est peu agréable. Le gérer s'apprend. Cela dit, dire non peut aussi être inconfortable 🙂 (pour ma part, j'ai souvent peur que la personne le prennent pour elle alors que très souvent ça n'as rien à voir).

Laisser un commentaire
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

2 + 4 =
Les dernières entrées
Catégories
Voir ci-dessus Voir ci-dessous